L’Ordre des barreaux flamands (Orde van Vlaamse Balies) représente plus de 10 000 avocats en Belgique. Le 19 octobre dernier, il organisait sa première grande conférence dédiée à la Legal Tech

De nombreuses personnalités internationales de la Legal tech étaient présentes. Le professeur Daniel Katz, professeur at the Law Lab in Law Illinois Tech et CEO @LexPredict , a dressé une synthèse mondiale de l’état de l’art de la Legal Tech…

Le CEO de Seraphin.legal avait été invité pour faire un retour d’expérience sur le mouvement du  Legal Open Data en France, qui émerge en Belgique et sur lequel travaille le barreau flamand.

Thomas Saint-Aubin lors de son intervention au Legal Tech Congress

Lors de son intervention, il a développé  sa vision de l’avocat collaboratif , en capacité de renouveler son offre pour mieux répondre aux besoins de l’économie collaborative et de participer à la gouvernance des différents biens communs du droit de ses spécialités, via différentes composantes de l’Open Law comme  le Legal Open Source, l’Open Contract et l’Open Doctrine. ( voir la présentation)

 

En conclusion des travaux, le professeur Christophe Dubois, qui initie actuellement un programme de recherche portant sur les processus de digitalisation du droit et du travail juridique entre la Faculté des Sciences Sociales et la Faculté de Droit de Liège, a  présenté sa synthèse des transformations profondes rencontrées par le droit en ce début du 21ème siècle.

 

 

L’ensemble des présentations du Legal Tech Congres sont disponibles en ligne.