“Oui j’ai démarré assistant juridique, j’aurais pu faire la fine bouche à me dire “je veux autre chose, je veux tout de suite un poste de juriste” mais ce n’est pas ce qui a primé pour moi, ce qui a primé c’était de travailler au sein d’une entreprise et d’avoir une expérience terrain !” Christophe Dhiver

Et il a eu raison ! Christophe Dhiver a débuté en tant qu’assistant juridique, puis juriste jusqu’à devenir Directeur des Affaires Juridiques chez l’un des leaders européen de la location de matériels : Kiloutou

Christophe a 49 ans, il vit sur la formidable métropole lilloise, est marié à une formidable bibliothécaire et papa de 2 ados (tous aussi formidables).

Dans cet épisode, nous avons parlé de son ascension professionnelle, de la structuration d’une Direction Juridique de A à Z pour accompagner la forte croissance de Kiloutou et de l’importance de se nourrir de retours d’expérience ailleurs que dans son écosystème.

Christophe nous a aussi confié ses bonnes pratiques pour aligner Direction Juridique et clients internes et de son engagement contre une image parfois lourde à porter (d’ailleurs Richard, Christophe te remercie dans l’épisode d’avoir tombé la veste !).

J’espère que vous passerez un aussi bon moment que Soazig et moi !

Bonne écoute 😊

 

L’épisode : Évoluer et grandir en bâtissant une Direction Juridique

 

Les 4 conseils de Christophe Dhiver

 

Si tu devais révolutionner un processus métier quel serait-il ? Arrêter de positionner les juristes dans un bâtiment au deuxième étage,  troisième sous-sol, dernier bureau au fond à gauche.

On les positionne dans un endroit ou il y a du passage, on leur permet de voire des gens car on a une fonction centrale et particulièrement importante.

Donc on arrête de nous mettre dans des bâtiments où personne ne va.

Quel est ton conseil n°1 pour bien collaborer avec ses clients internes ? Faire preuve de beaucoup d’empathie mais aussi de cadrage.
Ne pas se laisser marcher sur les pieds ni être les juristes qui disent « Amen » à tout.

Cela permet de gagner en crédibilité.

Quels outils utilisez-vous au sein de la Direction Juridique ? ✅ Intranet

✅ Logiciel pour suivre les échéances de nos baux immobiliers

✅ Logiciel pour suivre le contentieux

✅ Legal Design

✅ Vidéos

✅ Paperboard pour imager les problématiques rencontrées

Si tu devais donner un conseil aux nouvelles générations de juristes qui souhaitent progresser dans leurs carrières, quel serait-il ? Foncez ! C’est vraiment un métier passionnant.

Il faut juste se dire que ce n’est forcément pas le monde des bisounours pour des questions d’image et de positionnement de la profession.
Mais une fois qu’on est prêt à se tanner le cuir on apprend énormément de choses.

Il ne faut pas avoir peur de faire des choses plus petites :  ça n’est pas anodin. Ça permet de bien comprendre son contexte.

Démarrer simplement, petitement et gravir les choses pas à pas que ce soit dans son positionnement ou dans les sujets traités. Au bout d’un moment ça colle et ça match. Je me rappelle de choses dont je me faisais une montagne au début et qui ensuite passent comme une lettre à la poste.

 

Paroles de juristes : découvrez le parcours de Julie Ledieu.